Jusqu’à présent, la première annonce a été publiée par 26 autorités locales, les premier et deuxième tours de 47 municipalités, et les premier, deuxième et troisième tours d’appel d’offres public ont été publiés par quatre autorités locales, les données ont été obtenues à partir du site Web de l’autorité des terres agricoles.

Rappelons que les municipalités et les villes doivent jusqu’à 31 ans. en mars, ils adoptent des programmes d’aménagement et d’utilisation des terres agricoles qui doivent être approuvés par le ministère de l’agriculture avant l’annonce de l’appel d’offres public.

Les appels d’offres publics ont été publiés à Pančev, Zrenjanin, Kragujevac, Kladov, Bor, Despotovac, Titel, Serbobran, Nový kněžský… En plus des champs fertiles, des prairies, des pâturages, des sols abandonnés sont donnés… en 15 ans de location, mais il y a aussi des parcelles qui sont émises pour un et trois ans.

Les annonces au premier plan, contrairement aux précédentes, indiquent que le coût de la location se rapproche de celui de la location de terrains privés. Mais il y a encore des parcelles, dont le loyer est seulement quelques milliers de Dinars, et ce coût est estimé, probablement, par rapport à la qualité du terrain, la taille du terrain et l’emplacement.

Le coût moyen de location de Lane était de 213 euros par acre, alors qu’il y a deux ans, il était légèrement inférieur à 199 euros.

Maintenant, selon les annonces pour l’année agroéconomique en cours, les prix de location sont également de 400 euros en Dinars, il est donc possible que l’offre de location moyenne du pays augmente considérablement et que cette croissance soit plus élevée qu’elle ne l’a été jusqu’à présent.

Près de 500 hectares ont déjà été loués dans le petit Ijoshu.

Cette semaine, la municipalité de Caniza, dans le Nord de bačka, expire pour le premier tour d’appel d’offres public de 1 715 hectares en 15 ans et la hauteur des loyers varie de 5 000 Dinars au plus cher 30 389 Dinars par hectare. Mais dans la fourchette entre ces deux prix, il a le plus d’acres, dont la location coûte entre 23 000 et 27 000 Dinars. Cette municipalité émet 46 acres supplémentaires parce qu’elle a résilié les contrats avec les locataires précédents.

Et dans la municipalité de Srbobran cette semaine, la date limite pour le premier tour d’appel d’offres, dans lequel ils recherchent un ou plusieurs locataires pour 138 acres de terrain. Sur cette superficie locative pour un champ, près de trois hectares et demi en Turquie coûte 45 869 Dinars par hectare.

Cinq milliards de Dinars ont été reçus de la voie de location

La semaine Dernière, le directeur de la gestion des terres agricoles, Branko Lakić, a déclaré lors d’une conférence de presse que l’état avait gagné cinq milliards de dollars en loyers l’année Dernière. Lors d’une réunion avec des journalistes, il a également Cité des données indiquant que l’état disposait de 500 000 acres de terres appartenant à l’état, mais que les 90 000 acres étaient constitués de pâturages, ce qui signifie que 410 000 acres de terres appartenant à l’état étaient disponibles. Cela conduit à la Conclusion qu’au moins 100 000 hectares de terres n’ont pas encore été traités, si l’on considère que 280 000 acres ont été loués l’année Dernière.

La municipalité de Titel a prévu un troisième tour d’appel d’offres, le même cette semaine, pour 18,5 acres et a attribué un bail d’environ 17 500 Dinars par hectare, la municipalité ayant un terrain qu’elle loue et pour 3 500 Dinars.

Dans агроэкономическом 2021. en 2013, l’administration des terres agricoles a loué plus de 280 000 hectares et cette superficie a encore légèrement diminué en raison, entre-temps, de la restitution.

– Cette année, nous comptons louer encore une grande place, compte tenu de la demande croissante de la prise à bail de terres de l’état et même de mauvaise qualité, ainsi que les pâturages de montagne-les zones de montagne, – dit dans le « journal » de la gestion des terres agricoles et il est dit que la superficie des terres agricoles de la propriété de l’etat de près de 25% de pâturages et de prairies représentent environ sept pour cent de la superficie totale des terres agricoles dans la propriété de l’etat. La superficie totale des pâturages à louer est actuellement de 44 000 acres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *