Il a dit à TV d’abord que les producteurs sont loin d’être des bénéfices supplémentaires.

« Ce serait mieux si ce qui est nécessaire pour l’amélioration Génétique allait à l’animal plutôt que de couvrir nos pertes. L’état a tout fait en matière d’encouragement, mais ce n’est pas suffisant », a déclaré Dzhigurski.

Il a déclaré que les producteurs travaillaient avec de grandes pertes et que chaque élément entrant avait augmenté, passant de 20 à 50%, et a Ajouté que le lait était en 2016. cette année, il y avait 42 Dinars, et aujourd’hui-36 Dinars.

Goran Djakovic, du ministère de l’agriculture, a déclaré que l’état avait accordé des subventions au lait 40% plus élevées et que 27 milliards de Dinars avaient été alloués aux subventions au bétail cette année.

« Si nous regardons ainsi, le lait a augmenté pour nous. Nous avons également fourni 20 000 subventions aux veaux et l’année prochaine, nous allouerons déjà 32 milliards de Dinars à l’élevage », a déclaré Jakovic.

Il a souligné qu’il ne voyait aucune raison d’augmenter la panique autour du prix, et que l’état encourageait les agriculteurs à produire et à recevoir du lait à un prix décent.

Le courtier Branislav Jorgic a déclaré que les contributions à la production d’aliments pour animaux et de lait avaient augmenté, ce qui, selon lui, augmentait le coût des producteurs eux-mêmes.

« Je pense que les tendances sont également importantes et que les prix des aliments vont augmenter ou du moins ne pas baisser à l’avenir », a noté Jorgic.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *